La 5ème desperate housewife

Ma vie de 5ème desperate Housewife

24 août 2007

Reine des Lapins

insmnieJ’ai passé une nuit blanche ! Non non pas celle de Bertrand Delanoë, vous n’y êtes pas ! Une nuit blanche (fin blanche il faisait bien sombre dans ma chambre) affreuse. Et pendant ce temps là, quelque part dans Paris, une autre personne aussi en passait une… avec 4 grammes d’alcool dans le sang, et entourée de nanas !

Vous avez deviné de quelle personne il s’agit ? Le connard qui fait la pluie et le beau temps dans ma vie depuis déjà 6 mois.

orangesfrbouyguesPrenant mon rôle de petite amie au sérieux, je décide de lui passer un coup de fil afin de lui souhaiter une bonne nuit. En vain, je tombe inlassablement sur son répondeur. Mais fermement décidée à ne pas en rester là, je me lance dans une course téléphonique dont seul mon forfait à le secret ! Epuisée et ne lâchant pas le morceau fil, c'est après  400 appels, qu’enfin une jolie voix de pute fille me répond pour me raccrocher au nez aussitôt !

Je me suis jamais sentie aussi proche de Ségolène Royal. Toujours décidée à ne pas me laisser avoir faire, j’entame les 540 coups de fils suivants. Au bout du 6 657 ème appel, il se décide enfin à me répondre !

En pleine Au bord de la crise de nerfs, je lui fais un grand serment sur les mépris sentiments que je lui porte et lui annonce que mon petit cœur ne pourra pas survivre à tant de perturbations.

En guise de réponse j’ai le droit à cette phrase qui peut à elle seule exterminer tout un champ de fleurs bleues :

« ce n’est pas mon problème tes problèmes d’insomnie ».


Tombant de mon lit haut, je réalisais avec effroi que, comme le père Noël, le prince charmant non plus n’existe pas.

C’est dans ces moments là que je regrette que Ségolène Royal n’ait pas accédé au poste suprême ! Car qui mieux qu’une femme trompée peut comprendre une autre femme larguée ! Je suis sûre qu’elle aurait mené avec une grande fermenté un plan Marshall afin de vaincre ce fléau qu’est le célibat ! 

Ca sent le sapin et le chômage sentimental…

C’était la mi casée ni casée !

Posté par Angelina Jolie à 13:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Sacrés lapnous quand même

    Posté par Susan Malheur, 24 août 2007 à 13:03
  • Ponpon, c'est trés drôle. Lol Tous des "handicapés" du sentiment, des enfoirés affectifs ! Continue, j'aime bien ce que t'écris.

    Posté par Sonia, 27 août 2007 à 10:44

Poster un commentaire